assurance auto
simulation assurance auto
 
Vous êtes ici : Accueil » news » les seniors un groupe a risque

De plus en plus de seniors sur nos routes . . .

 
31.08.2015


En Belgique, la population des seniors ne cessent d'augmenter et celle ci augmentera de 50% d'aujourd'hui à 2050. Cette hausse indique aussi une augmentation des seniors sur nos routes. En effet d'ici 15 ans, un conducteur sur quatre aura plus de 65 ans.

Selon une étude d'Axa, les conducteurs âgés de 63 ans et plus sont responsables d'un quart des accidents mortels sur les routes.

Mais ceux ci adapteraient aussi leur conduite, en circulant moins dans la circulation ou en réduisant fortement le nombre de kilomètre parcourus. Si nous considérons le nombre de kilomètres parcourus, nous notons que les seniors courent plus de risques d’être blessés. Surtout qu’un accident impliquant des seniors connaîtra plus souvent une issue fatale. Ceci est dû à la vulnérabilité accrue des seniors. Le risque est considérable en particulier chez les plus de 75 ans.

Pourtant selon les chiffres du secteur de l'assurance, les conducteurs âgés ne représentent par un risque particulier en matière de sinistres graves. Mais ils reconnaissent que certains seniors multiplient les petits accrochages (lors de stationnement...), souvent dû à la diminution des facultés intellectuelles ou physiques.

Les compagnies d'assurance ont d'ailleurs pris certaines mesures pour limiter voir écarter les assurés (seniors) peu fiables.

Pour cela, soit la compagnie augmente considérablement la franchise en cas de sinistre ou la prime d'assurance, soit elle demande un recours au test d'aptitude (un tour avec un expert en conduite). Cela dépend de la compagnie et aussi de l'assuré.

Cet examen médical n'est pourtant pas obligatoire en Belgique, comme il l'est dans d'autres pays. En Espagne par exemple, tous les 10 ans, les conducteurs sont soumis à un examen médical (vue,...).

Rappelons qu'en Belgique il existe bien un limite d'âge minimum pour l'obtention du permis de conduire mais il n'existe aucune limite d'âge maximum.

Le permis de conduire belge version papier a une durée de validité illimitée. Mais depuis le 7 juillet 2010, le permis de conduire européen électronique (modèle carte de banque) est entré en vigueur en Belgique. Il n’est valable que pendant 10 ans (tout comme la carte d’identité électronique). Après 10 ans, la validité du permis de conduire doit être prolongée auprès de la maison communale. Dans ce cadre, aucun examen médical n’est effectué, il convient toutefois de signer une déclaration d’aptitude médicale. Seuls les conducteurs de poids lourds et de bus doivent prolonger la validité de leur permis de conduire tous les 5 ans au moins et passer un examen médical.

Il y a actuellement en Belgique quatre modèles de permis de conduire en circulation :

  1. le modèle d’avant 1989, appelé le « permis de conduire belge » ;
  2. le modèle délivré entre 1989 et 1998 ou le « permis de conduire belge de modèle européen » ;
  3. le modèle d’après 1998 ou « le permis belge de modèle européen suivant les nouvelles normes européennes de 1998 » ;
  4. le modèle carte de banque délivré à partir du 7 juillet 2010.

Pour obtenir ce permis de conduire selon le code de la route, tout conducteur doit être en état de conduire, présenter les qualités physiques requises et posséder les connaissances et l'habileté nécessaires. Il doit être constamment en mesure d'effectuer toutes les manœuvres qui lui incombent et doit avoir constamment le contrôle du véhicule qu'il conduit. Tout qui n’est pas médicalement « en état » de conduire, n’est donc pas autorisé à le faire.

Chez les seniors ils se peut que certaines capacités fonctionnelles soient réduites et ainsi influencent l'aptitude à la conduite (Alzheimer, apoplexie, maladie de Parkinson…) Toute autre affection limitant le contrôle des mouvements, les perceptions, le comportement et la capacité d’évaluation, ex. : risque d’hypoglycémie à cause du diabète, incapacité à se concentrer, incapacité à estimer les distances…). d’une diminution du champ de vision ou de l’acuité visuelle…
Si votre médecin constate une affection médicale vous empêchant de participer en toute sécurité au trafic au volant de votre véhicule, il doit vous renvoyer vers le CARA qui prendra enfin une décision sur l’aptitude à la conduite. Lorsqu’il n’y a pas de troubles locomoteurs ou visuels influençant les capacités de conduite, votre médecin généraliste/spécialiste peut aussi prendre lui-même une décision quant à votre aptitude à la conduite.

Bien entendu vous pouvez vous même prendre contact avec votre médecin en cas de doute sur votre aptitude à la conduite.

 
 
Publicité
 
 
News les plus populaires
 
P&V innove avec son Omnium dont la prime diminue avec le temps
 
Rouler sans assurance auto peut vous coûter cher
  Ethias : son offre Young Drivers pour les jeunes élue produit de l'année 2016
 
Votre assurance RC auto va augmenter : que faire?
 
Assurance au kilomètre, oui mais faites attention...
P&V propose de calculer votre prime d'assurance auto online
  Allianz calcule votre prime d'assurance auto en 10 clics
  Assurance au kilomètre : pas forcément la moins chère : analyse
  Jusqu'à 201€ d'économie sur votre assurance auto chez Touring Assurances