assurance auto
simulation assurance auto
  Vous êtes ici : Accueil » news » Une Taxe au kilometre

Une taxe au kilomètre pour réduire les embouteillages?

Le 23/10/2013


De nos jours tout le monde sait comme il est difficile de circuler sur nos routes aux heures de pointe.... A chaque jour son lot quotidien de files, d'accidents, de bouchons sur nos grands axes.
Sans compter que la ville d'Anvers et de Bruxelles remportent de loin les villes les plus embouteillées de l'Union Europénne.





Ce problème de mobilité à un coût (entre 1 à 2% de notre PIB), et le problème ne risque pas de s'arranger si on ne fait rien. En effet, une étude démontre que, d'ici 2020, le coût pourrait atteindre les 6 milliard d'euros.


Pour essayer d'apporter une solution à ce problème la FEBIAC (la fédération de l'automobile en Belgique) se penche sur le problème en proposant différentes propositions pour améliorer la situation à moyen et long terme. Ainsi, elle propose, entre autre, de remplacer la taxe de mise en circulation et la taxe annuelle automobile par une redevance kilométrique. Cette proposition fait partie d'un pack de six mesures qui ont pour but d'encourager les utilisateurs à réorganiser une partie de leurs déplacements. Il va de soi que les six propositions sont indissociables pour qu'elles aient un impact positif sur la mobilité. En voici un aperçu:

Le Mobility 6 - pack

  • Remplacer les taxes routières existantes comme la TMC, (taxe de mise en circulation) et la taxe annuelle automobile pour une taxe au kilomètres. Cette taxe sera calculée par rapport aux nombres de kilomètres parcourus, mais aussi en fonction des heures d'utilisation du véhicule. On parle de +/- 9 cent en heures de pointes et de +/- 4 cent en heures creuses (correction sociale pour les bas revenus).
  • Consacrer une partie des recettes de stationnement à l'extension de l'infrastructure « Park & Ride » Construire encore plus de parking (Park&Ride ou Carpool) aux sorties d'autoroutes. Il conviendra d’affecter une partie des recettes de stationnement à la construction d'infrastructures P&R en périphérie et à proximité de gares, arrêts de tram et de bus.
  • Un budget mobilité pour les bas revenus. Etendre le choix de moyens de transport pour les personnes aux revenus les plus bas ou leur offrir un budget mobilité.
  • Etendre les options de mobilité pour les employeurs et les travailleurs. En effet, en Belgique beaucoup d'employeurs proposent une voiture de société pour limiter les charges salariales. Ajout d'un autre avantage, la Febiac propose d'élargir ce statut fiscal à tous les moyens de transports (transports en commun...)
  • Encourager le travail à domicile. Pour encourager le travail à domicile, il faudrait une réduction de cotisation patronale. Cela aurait une influence positive sur l'introduction ou l'extension du travail à domicile auprès des employeurs.
  • Rendre l'achat d'un véhicule propre plus accessible. Il est clair que, de nos jours, l'achat d'un véhicule plus propre (écologique) n'est pas à la portée de tous, vu son prix. Il existe néanmoins une possibilité de diminuer le coût via le biais de la TVA ou la déduction sur l'impôts sur le revenu.

A noter que ceci n'est qu'une proposition pour tenter d'améliorer la mobilité en Belgique.


source communiqué de La Febiac

 
Publicité
 
 
News les plus populaires
 
P&V innove avec son Omnium dont la prime diminue avec le temps
 
Rouler sans assurance auto peut vous coûter cher
  Ethias : son offre Young Drivers pour les jeunes élue produit de l'année 2016
 
Votre assurance RC auto va augmenter : que faire?
 
Assurance au kilomètre, oui mais faites attention...
P&V propose de calculer votre prime d'assurance auto online
  Allianz calcule votre prime d'assurance auto en 10 clics
  Assurance au kilomètre : pas forcément la moins chère : analyse
  Jusqu'à 201€ d'économie sur votre assurance auto chez Touring Assurances