assurance auto
Faites 15 simulations

www.mon-assurance-auto.be

  Vous êtes ici : Accueil » news » argenta application mobile
argenta assurance auto

Faire sa déclaration de sinistre d'assurance auto en ligne ?

C'est possible dès aujourd'hui, grâce à la nouvelle application d'Argenta

Le 02/10/2014

Il vous est désormais possible de déclarer un sinistre en assurance auto en ligne via le site d'Argenta mais aussi via votre smartphone.

Comment fonctionne la déclaration en ligne ?

  1. Ouvrez l'application, introduisez la date du sinistre et votre numéro de police.
  2. L'application charge vos données et vous guide au travers du processus.
  3. Ajoutez sans restriction des photos, vidéos ou documents des dommages.
  4. En cas d'imprécision, notre gestionnaire de dommages vous contactera.

Les clients d'Argenta peuvent désormais déclarer leurs sinistres à l’aide de leur smartphone ou tablette.

En scannant un code QR avec leur smartphone, les clients sont redirigés vers la Web Application et peuvent commencer à remplir leur déclaration. L’application Web permet de joindre certains documents tels que des photos ou vidéos au dossier.

Plus intéressant encore, Argenta introduit une fonctionnalité qui devrait grandement accélérer la procédure. Avec l’expertise à distance, le gestionnaire de dommages peut se connecter avec la caméra du smartphone ou de la tablette du client et échanger des images en direct, ce qui lui permet d’obtenir directement une idée précise des dommages.

 
 
Publicité
 
 
News les plus populaires
  Prix d'un pare-brise à remplacer sans assurance : les prix vont du simple au triple
 
P&V innove avec son Omnium dont la prime diminue avec le temps
 
Rouler sans assurance auto peut vous coûter cher
 
Votre assurance RC auto va augmenter : que faire?
 
Votre Omnium couvre-t-elle les dégâts causés par une fouine à votre voiture
  Comment obtenir sa plaque d'immatriculation: suivez le guide
  Bris de vitre automobile ? Chez quel réparareur pouvez-vous faire réparer cela ?
  Assurance au kilomètre : pas forcément la moins chère : analyse